L'appareil génital féminin occupe la loge génitale de la cavité pelvienne, en arrière de la loge vésicale et en avant de la loge rectale. La loge génitale est limitée en ventral par le septum vésico-vaginal, en dorsal par le septum recto-génital et latéralement par les lames sagittales.

Elle contient l'utérus, les annexes de l'utérus (trompes et ovaires) et la majeure partie du vagin.

Tous ces éléments, sauf les ovaires, sont recouvert de péritoine dressant ainsi d'une paroi latérale à l'autre du pelvis une véritable cloison transversale : le ligament large.

Nous allons étudier les différentes parties de l'appareil génital féminin qui comprend :

Les ovaires, organes de l'ovulation (mais aussi glandes endocrines)

Les trompes, organes de la fécondation

L'utérus, organe de la gestation

Le vagin et la vulve, organes de la copulation

OVAIRES

L'ovaire est la gonade, paire, de la femme.
C'est une glande exocrine qui produit les ovules. C'est aussi une glande endocrine qui sécrète des hormones sexuelles.
Il se situe dans la grande cavité péritonéale contre la paroi pelvienne.

I - ANATOMIE DESCRIPTIVE :

Il a la forme d'une amande, de couleur blanchâtre, en position à peu près verticale.
Il présente :

* 2 faces, latérale et médiale
* 2 bords,
° dorsal (bord libre)
° ventral (bord mésovarique) = c’est le hile de l’ovaire et la zone de réflexion du péritoine.

* 2 pôles,

° supérieur (extrémité tubaire)
° inférieur (extrémité utérine)

L'ovaire a une consistance ferme.

* il est lisse et régulier avant la puberté,
* mamelonné par les follicules ovariques pendant la période d'activité génitale,
* atrophié, scléreux, après la ménopause.

Ces dimensions moyennes sont, chez l'adulte :

* Longueur : 4 cm
* Largeur : 2 cm
* Epaisseur : 1 cm
* Poids : 8 g.

II - RAPPORTS PERITONEAUX :

L'ovaire est entièrement dépourvu de péritoine, sauf sur son bord ventral.

Ses moyens de fixité sont :

Le mésovarium qui se termine sur le bord mésovarique de l'ovaire.
le ligament utéro-ovarien (ou ligament propre de l'ovaire) qui relie l'extrémité utérine de l'ovaire à la corne (angle latéral) utérine
le ligament tubo-ovarien qui relie l'extrémité tubaire de l'ovaire au pavillon de la trompe
le ligament lombo-ovarien (ou ligament suspenseur de l'ovaire) qui accompagne les vaisseaux ovariens depuis la région lombaire et qui se termine au niveau de l'extrémité tubaire.

Ses rapports avec les organes se font essentiellement avec les anses grêles et le colon sigmoïde.

III - VASCULARISATION :

1) ARTERES
1.1) Ovariques,
• naissent de la face ventrale de l'aorte au niveau de L2,
• suivent le ligament lombo-ovarien,
• croisent l'uretère au niveau de L3,
• se termine au niveau de l'extrémité tubaire de l'ovaire, par l'artère ovarique latérale qui s'anastomose avec une branche de l'artère utérine.
• donne une collatérale, l'artère tubaire latérale.

1.2) Utérines,

• naissent du tronc ventral de l'artère iliaque interne,
• atteint l'ovaire au niveau de son extrémité utérine
• donne 3 branches terminales,
* l'artère rétrograde du fundus, destinée à l'utérus
* l'artère tubaire médiale qui s'anastomose avec l'artère tubaire latérale,
* l'artère ovarique médiale qui s'anastomose avec l'artère ovarique latérale
2) VEINES: forment un plexus veineux complexe au niveau de l'ovaire, - puis deviennent satellites des artères et rejoignent :
2.1) Les veines utérines qui rejoignent la veine iliaque interne homo latérale.

2.2) Les veines ovariques qui rejoignent :

* directement la veine cave à droite, en L2.
* la veine rénale gauche à gauche

3) LYMPHATIQUES :

Ils sont satellites de l'artère ovarique et rejoignent les noeuds latéro-aortiques situés en L2, sans relais intermédiaire (même origine embryologique que le testicule)

4) NERFS : Plexus hypogastrique